Le réseau HTEC européen 

Le concept de partenariat pour
un enseignement CNC attrayant

 

Search

Deux nouvelles écoles suédoises rejoignent la communauté HTEC

Zaventem, le 21 octobre 2013. Début octobre, le HFO (Haas Factory Outlet) suédois Edströms, basé à Jönköping, a connu des événements particulièrement favorables. Outre l’annonce de l’ouverture prochaine de son second site de vente et de service Haas à Göteborg, la société a également présidé l’inauguration de deux nouveaux centres de formation technique Haas (HTEC, Haas Technical Education Centre) : le centre Norra Västmanlands Utbildningsförbund (NVU) de Fagersta, dont la cérémonie s’est déroulée le 3 octobre, et le centre implanté à l’institut supérieur secondaire Möckelngymnasiet de Karlskoga, inauguré le 4 octobre. Ces nouvelles structures représentent respectivement le deuxième et le troisième centres HTEC de Suède.

« Le programme HTEC est déjà bien connu en Suède, » a précisé le Directeur général d’Edströms, Henrik Olsson. « Lorsque ces deux écoles nous ont contactés pour nous faire part de leur plan et de leur proposition de rejoindre le réseau, dans le but d’inciter un plus grand nombre de jeunes à étudier la mécanique de précision, nous étions plus que ravis de pouvoir les aider. »

M. Goran Wänglöf, Directeur de l’établissement NVU de Fagersta, se réjouit de pouvoir désormais affirmer que son école est le seul centre de formation au nord de Stockholm à offrir un apprentissage en usinage pratique à l’aide de machines-outils CNC perfectionnées. L’institut NVU et plusieurs entreprises locales, dont Seco Tools AB, Atlas Copco Secoroc AB, Grantek AB, Fagersta Stainless AB et Systemair, ont ainsi investi conjointement 230 000 € dans l’infrastructure et l’équipement afin de pouvoir assurer aux étudiants une formation de qualité optimale, sur les meilleures machines disponibles. Le nouveau HTEC présente un centre d’usinage à broche verticale VF-2 équipé d’une table rotative CNC HRT-160, ainsi que deux centres de tournage CNC ST-10 Haas de dernière génération.

De son côté, prenant la parole au terme de la cérémonie d’inauguration, Mme Gunilla Ericsson, Directrice de l’établissement Möckelngymnasiet, s’est réjouie des retombées positives du programme HTEC sur la communauté de Karlskoga : « Réfléchir à une manière de sauver les emplois existants du secteur secondaire n’est pas suffisant, » a-t-elle confié. « Il est en effet primordial de voir plus loin et de chercher à façonner le développement futur. L’implication de Haas Automation ici, dans notre école, est vitale si nous voulons renforcer et améliorer l’enseignement proposé à nos étudiants, et accroître les opportunités de collaboration entre écoles et entreprises. » Le centre HTEC Möckelngymnasiet abrite deux fraiseuses d’atelier CNC TM-1P Haas et un centre de tournage CNC SL-10.

Lors de son intervention, Lars Lundh, Directeur général de l’association des industries Möckeln, a ajouté : « Ce fantastique nouveau centre HTEC va devenir une plate-forme centrale où les étudiants, les enseignants et les représentants du commerce et de l’industrie pourront se rencontrer, collaborer et créer des solutions réciproquement avantageuses. Chacun tirera profit de ce contexte, y compris la région dans son ensemble, » a-t-il déclaré.

M. Bert Maes est Directeur marketing chez Haas Automation Europe. Au cours des dernières années, il a supervisé l’ouverture de la plupart des 74 sites HTEC d’Europe : « Ces deux établissements scolaires sont exemplaires, à l’instar d’autres homologues prestigieux, » a-t-il expliqué. « Ils ont l’énergie, l’engagement et l’ambition de servir leur économie locale, aujourd’hui et à long terme, avec des innovations axées sur les talents.

« Ces régions ont une longue tradition manufacturière et industrielle, basée sur des compétences en grande partie natives. Au cours des prochaines années, nous nous attendons à assister à une résurgence de l’industrie locale, dont la réouverture des mines de minerai de fer, qui florissaient ici autrefois. En nous associant avec ces écoles, nous espérons aider les entreprises locales, et les industries manufacturières du pays en général, à croître et prospérer, via la création d’emplois rémunérateurs à long terme dans les hautes technologies. »

''